Pays-Bas : Émeutes suite à la fermeture d’un salon de thé marocain

Depuis quelques jours et la fermeture contestée d’un salon de thé, les habitants du quartier de Veldhuizen, sur la commune d’Ede aux Pays-Bas, vivent dans la peur. Voitures incendiées, police caillassée, vitres brisées, voilà leur quotidien depuis qu’une soixantaine de jeunes d’origine marocaine âgés de 12 à 22 ans ont décidé d’entrer en confrontation avec les forces de l’ordre, selon nos confrères de Het Laatste Nieuws.

La vidéo ci-dessous témoigne des troubles. Alors qu’elle enregistrait une intervention, la journaliste Charlotte Pieters et son équipe de tournage ont été visés par des jets de pierres. La jeune femme s’étonne de la réaction des policiers qu’elle a tenté de prévenir. S’approchant d’une voiture de police, ceux-ci ont simplement pris la fuite sans même écouter l’équipe de journalistes.

« C’est comme s’ils avaient peur. Pour donner une contravention au coin de la rue, ils sont là. Mais quand il s’agit d’interpeller la racaille, ils s’enfuient« , explique un riverain. Le bourgmestre, Cees van der Knaap, a son avis sur la situation : « Je suis vraiment très en colère. Ces jeunes veulent simplement foutre la merde. » Il a décrété une interdiction de rassemblement.

Retour